Illustration bannière: Arthur de Pins.

mardi 20 octobre 2009

Hommage à ma psy, cette connasse.

Aujourd'hui, je vais chez ma psy.

Elle fait du bien, elle est détendue, avec elle j'avance et je me remets bien d'avoir été traitée comme une merde pendant plus d'un an.

Sauf que hier soir, elle n'a pas du prendre son petit coup hebdomadaire.

J'arrive, j'attends. Je me dis qu'elle doit être aux prises avec l'âme précédente. Bizarre, d'habitude, elle s'arrange pour qu'on en se croise pas.
M'en fous, j'ai le ELLE, je lis et j'attends.

Elle sort de sa cuisine, une tasse de thé à la main, l'air méga énervée. Elle me dit à peine bonjour, bizarre.

Je m'installe, elle me regarde, et là, elle ne dit rien. D'habitude, on fait le point sur la dernière séance, sur mes conclusions, les siennes, et on continue la discussion.

Là, rien. Elle me regarde, et elle attend. Là j'hésite entre un pas de danse ou une roulade sur son canapé. Je me sens super con, elle a le visage sévère, fermé, alors je lui demande si elle va bien.
J'aurais peut être du m'abstenir: la réponse m'a un peu calmé, j'ai failli me lever et partir.
"Vous ne me payez pas pour que je parle moi, il me semble."
"Bah si connasse, je préfère te donner mon blé que de sponsoriser Paul & Joe, c'est bien connu"
Bon, j'ai pas répondu ça, mais j'aurais dû.
J'aurais dû me lever et me barrer, aussi.

En gros, ça a duré 35mn, au lieu d'une heure, vu qu'elle était super con, limite agressive, j'avais pas envie de lui parler, et j'ai sonné le glas en lui disant "Su-per" quand elle m'a annoncé qu'on était soi-même le maître de son histoire.
Ah bon, c'est pas les Maîtres de l'Univers, les maîtres de mon histoire?

J'ai trouvé ça très violent, de voir la personne à qui on choisit de se confier être aussi désagréable. J'aurais préféré qu'elle admette avoir un souci, être mal lunée ou mal baisée, et annule.

Alors comme j'ai bien appris avec elle, vu j'ai bien travaillé sur mon souci à prendre toutes les responsabilités de tout, vu que j'ai bien travaillé sur le sentiment de culpabilité et mon envie de plaire coûte que coûte, j'en suis arrivée à la conclusion que ce n'était pas de faute si c'était une connasse. Et je lui ai dit.

7 commentaires:

Jade a dit…

et elle t'a dit quoi alors? ma meilleure amie a consulté une fois et a beaucoup aimé, mais elle avait opté pour un psy qui pose beaucoup de questions! du coup, pas besoin de trop meubler la séance toute seule. c'est bizarre mais je n'ai pas été voir un psy quand j'en avais besoin il y a 4 ans, mais je me dis parfois que j'aurais peut-être dû...

bise et ravie de t'avoir rencontrer ce week-end! (t'es trop jolie, je suis jalouse)

Gossip And The City a dit…

Poulette, t'aurais dût lui éclater la tête!
Déjà une tu paies, de deux quand tu es pro, et encore plus lorsque tu es psy, tes sentiments perso tu les gardes pour toi et tes patients n'ont pas à subir tes humeurs!

Bref... c'est une conasse et si tu lui as vraiment dit, t'es une championne chérie!

PS: Jade et Vivi ont raison t'es canon et juste pour ça pas sûre que je vais continuer à te parler!:p
xoxo

ViVi LaChipie a dit…

Il manque la suite de ta note :(
Elle t'a dit quoi après ?

juliette a dit…

oh je sais ce que c'est ! ce n'est pas la même chose, mais ma psy, à moi, me demande "ça va depuis la dernière fois ?", je réponds "oui ça va un peu mieux, je sens encore ceci ou cela", elle dit ok, sort l'ordonnance et au revoir ! entre 5 et 10 mn, 65 euros : je suis ravie ... bon courage à toi en tous cas ! :)

Anna a dit…

Mais on se saura jamais pourquoi elle était si énervée alors ?!

annick a dit…

ah oui, c'est un manque de professionnalisme c'est clair!

La Fille a dit…

Attention, réponse.
Elle a dit "Sur ce, je vous souhaite une bonne continuation".

J'aurais pu m'énerver, mais je me suis juste dit que je déménageais dans 4 jours, que j'avais besoin d'énergie et que de toute façon, ici, c'était tous des cons! (sans faire de généralités, bien sûr!)

:-)

Allez, je retourne à mes p*°@# de cartons.