Illustration bannière: Arthur de Pins.

jeudi 25 février 2010

Les trucs et odeurs de l'enfance.


Tout à l'heure, en sortant du bain (ne me jette pas la pierre si tu as l'âme d'un Nicolas Hulot), j'enduisais mon sublimissime corps de la célèbre Huile de Nuxe, indispensable à mon bien être et à ma peau de soie. (je crois que c'est la chose que j'emporterais sur une île déserte)(mon oreiller, un pot de 55kgs de Nutella, et mon Huile)

Et là, mon regard se pose sur un pot bleu de crème Nivéa. Il est sûrement là depuis ... je préfère ne pas compter mais très longtemps (oui, je vais le jeter!).

Et là, comme un transplanage d'Harry Potter, d'un seul coup d'un seul j'ai 6 ans, je sors de mon bain, j'ai mis de l'eau partout alors ça va barder, alors j'essuie avec le tapis de bain, croyant que ça ne se verra pas, en plus j'ai mouillé mon pyjama crotte de bique, je le sèche avec le sèche-cheveux de maman, ni vu ni connu. J'enfile ma culotte avec "mardi" écrit dessus. (le mardi soir c'était le bain, parce qu'on avait le temps).

Et là, le pot bleu de crème. Ho chouette, de la crème comme les grands, je l'avais oublié celle là, et en plus celle là j'ai le droit de m'en mettre. J'ouvre, je suis toute déçue parce que ce que je préfère, c'est enlever la pellicule en alu qu'il y a dessus et le pot est déjà entamé. C'est la même pellicule que sur les pots de Nutella. Je trouve ça rigolo. Je trempe mon doigt dedans, je fais des dessins, puis je me tartine. Et ça, on peut dire que je ne lésine pas sur la dose. Me voilà toute blanche, oups, alors faut que j'essuie tout avec la serviette de toilette. Pour ne pas que ça se voit, je la met vite dans le panier à linge sale. Ni vu ni connu. J'enfile mon pyjama, ça y est il est sec, et moi je suis toute poite (mi poisseuse / mi moite) dessous, je crois que j'en ai mis trop, et ça colle.


BIM je re transplane et me revoilà dans ma salle de bain, j'ai 30 ans bientôt. Je me souviens de la sensation maintenant, de la peau qui colle au pyjama quand je marche, de l'odeur rassurante mais presque écoeurante de cette crème.
Tiens, ça peut venir de là alors, peut être, mon addiction aux huiles sèches, à la sensation satinée mais pas collante, aux odeurs délicates mais pas entêtantes. Je souris, puis je retourne à mon Huile.

8 commentaires:

La mère Minos a dit…

Rhaaaaaaaaa ! J'ai le même souvenir d'enfance ! Menfin ça doit être celui de toute une génération, hein.
La Nivéa... ça commençait toujours bien et ça finissait dans les hurlements parce que j'en avais trop mis ou qu'il y en avait partout. C'est qu'il était difficile de se contenter d'une noisette quand on pouvait en prendre la poignée. Ma spécialité c'était la prise d'empreinte dans la Nivéa.
Merci pour la madeleine ! ;-)

annick a dit…

chez mes parents aussi il y avait un gros pot de crème nivéa qui a duré des années parce que personne n'en mettait. :-)

Annie a dit…

Chacune a un souvenir Nivéa.Quand on sait qu'elle contient des parabens ...

Eve G. a dit…

Tain j'ai pas de souvenirs Nutella parce qu'on avait pas le droit d'en manger et pas de souvenir Nivea parce qu'on en achetait pas tout court.

J'ai l'impression d'avoir vécu dans une grotte sur une ile.

par contre on avait l'huile au camphre de Clarins et je l'ai bue une fois.

Tout va bien.
maintenant je bois mon huile prodigieuse de Nuxe parce que mon corps sublissime également a besoin d'être beau de l'intérieur.


(j'aime beaucoup ton texte au fait)

La Fille a dit…

@ La mère Minos: Ca me rassure de voir que toi aussi tu t'en tartinais jusqu'à disparaitre dessous. :-)
La prise d'empreinte? ça me fait penser à la taille que ta main devait avoir... pfffffff... on est vieille!

@ annick: nous on les liquidait fissa. Je détestais passer la dernière et devoir racler le pot.

@ Annie: et dire qu'à l'époque, c'était certainement considéré comme le truc sain et familial.

@ Eve G: si tu es sorti de ta grotte pour passer direct à l'Huile de Nuxe, on te pardonne. Rhoo mais j'ai jamais goûté, moi. Là ça me fais sourire parce que je me dis que je penserais à ça à chacune de mes tartinades. "Mais quel goût ça peut bien avoir?"

micbymec a dit…

et le fameux tartinage de crême nivéa sur le visage avant de prendre le chemin enneigé de l'ecole que ta mére te fait vite fait, tu fermes les yeux tres fort histoire de pas t en ramasser sur le coin de l'oeil et surtout tu pinces les levres pour pas en avoir le gout dans la bouche mais tu peux pas l'empêcher de t'en coller à la racine des cheveux et sur le bord du bonnet sauf que tu ne t'en aperçois que trop tard qund t'as déjà croisé la pétasse de ta classe qui ricane en te fixnat bien droit dans les yeux........................Ah la la , j en veux encore des textes comme les tiens....

Té la mà Maria - Reus a dit…

very good blog, congratulations
regard from Reus Catalonia
thank you

Melle Blush a dit…

Aaaah cette fameuse crème bleu nivéa... Moi aussi quand je la sens je retourne direct en enfance, chez mon papi et ma mamie.