Illustration bannière: Arthur de Pins.

vendredi 5 mars 2010

Du pouvoir des célibataires.

Est ce que c'est leur sentiment de liberté qui les rend plus excitantes?
Est ce que c'est leur envie d'être aimer qui les rend plus attirantes?
Ni l'un ni l'autre mon capitaine!
Ho les clichés.

Etre célibataire.
C'est soit "ma pauvre", soit "han la chance", mais ça biaise quoiqu'il en soit les amitiés naissantes.
La fille en couple, elle va le plus souvent être sympa, mais pas trop: elle garde un oeil sur son bien en même temps. Rarement tranquille.
La fille célibataire, elle va penser que toi, tu peux la comprendre comme une soeur. Alors ça devient ta meilleure copine, jusqu'au jour où tu rejoins l'autre clan. Oui, ça sera toi la première, enfin je te le souhaite, au risque de devenir méfiante comme la fille en couple... Et oui, on ne s'en sort pas.

Il s'avère juste qu'il y a effectivement deux clans.
"Tu ne peux pas comprendre"
choix A : à la copine en couple qui, au choix, à un Jules ou qui a le coeur fraichement brisé (elle se considère souvent comme n'étant pas célibataire, la folle).
choix B: à la copine seule (ou trop accompagnée...) qui désespère de trouver l'amour (et accessoirement d'avoir le coeur brisé).

Dans le clan des A, on jette à la gueule des autres, souvent sans trop faire exprès, son bonheur conjugual. "Jean-mi et moi", "moi et Jean-mi", "nos vacances avec Jean-mi", "tu sais pas que Jean-mi".... Il ne faut pas lui en vouloir: c'est l'attrait de la nouveauté.
Passé cet état que l'on peut qualifier de lunedemielesque, on se plaint, beaucoup: sa mère, ses chausettes, le dentifrice, les courses, ses potes...
Alors moi ceux que je préfère, ce sont les couples sereins, détendus, discrets: ils n'ont pas besoin de s'exposer aux autres pour savoir, et ceux là je les adore. Il n'est pas dans la séduction, elle n'est pas dans la rivalité. Essayez les, ce sont les amis idéals.

Dans le clan des B, là, ma bonne dame... Elles sont souvent jalousées, à tort. Elles sont souvent enviées par la fille en couple pas trop épanouie. Ou pas trop sûre d'elle. Ou de son Jules.

Alors je dis trève de clans, de jalousie, de trucs pas propres: là, aujourd'hui, j'ai envie que tout le monde aime son couple, ou son célibat.
Ou qu'on s'aime d'abord soi même, c'est sûrement ça la clé, aussi.

Pfff, je crois que c'est à cause du soleil, je vais m'y faire.

10 commentaires:

annick a dit…

au plus je vois les autres couples, au plus j'aime le mien :-)

jade a dit…

Il y aussi la fausse célibatante. Celle qui essaye de convaincre ses autres copines que le célibat c'est la liberté, l'épanouissement... Et qui tombe amoureuse du premier blaireau rencontré laissant derrière elle la meute en peine. Fausse soeur.

Alors comme on est jamais contente de ce qu'on a, tu as bien raison, il faudrait faire une journée "je kiffe ma vie". Je lance la fabrication de banderoles au QG.

Madame Kévin a dit…

C'est important de considérer que le célibat n'est pas un état, pas une identité. Il y a des moments dans la vie où c'est bien d'être en couple, d'autres où le célibat convient mieux.

Anna a dit…

Perso, j'aime tout le monde. On baise maintenant ?!

Elise de prada a dit…

tout le monde est beau tout le monde est gentil

Cheap-Vip a dit…

moi je suis célibataire et j'aimerais bien avoir un mec, un truc sérieux, je me sens pas désespérée pour autant ! Parfois j'envie mes copines en couple, parfois je me dis que j'ai la chance d'être complètement free et de faire ce que je veux...avoir trois rencard dans la semaine, puis je désespère de pas trouver le bon... je boycotte pas les couples, je passe pas ma vie dehors...
tout ça pour dire quoi : arrêtons les clichés et la logique binaire, célibataire ou en couple, ce sont des joies et des difficultés dans les deux cas...des épisodes, des passages pas des identités comme l'a dit Madame Kevin justement (quoique...)

Bavardages et a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Bavardages et Medisances a dit…

@ annick: c'est bon signe ;-)

@ jade: mais dis donc on dirait moi! :-)))
Pour les banderoles, vas y!!!

@ Madame Kevin: je te suis tout à fait. Même s'il est vrai qu'il y a des jours (pourris), où j'ai plutôt tendance à le subir et à le vivre comme un "état".

@ Anna: commence sans nous, on arrive!

@ Elise de Prada: il y a des jours, oui, j'ai envie.

@ Cheap VIP: je pense à toi, alors, dans ma quête éternelle du truc bien avec un homme bien...

matchingpoints.wordpress.com a dit…

Tout à fait d'accord pour les hauts et les bas chez les singles,choisies, larguées ou laissées pour toujours parce que la mort t'a pas laissé le choix.Tantôt l'ivresse de la liberté totale, tantôt seule sur le canapé devant la télé.

Thé Citron a dit…

Le célibat n'est pas une tare ;) Bon, OK, ça dépend des jours...