Illustration bannière: Arthur de Pins.

mardi 18 décembre 2007

Qu'il faut que je te raconte ma séance de sport que j'en avait pas fait depuis 6 ans!

Hier, comme promis, j'ai été au tou-tou-you-tou-sport.
Vous avez déjà fait du vélo, vous, avec de la musique qui rend barjot à bloc, avec un prof qui hurle, qui sue, qui fait 48kgs de muscles alors que toi tu pèses 48kgs tout court?
L'enfer sur Terre, que je te dis! bah t'as qu'à regarder la vidéo si tu me crois. (ouais, la vidéo pour le coup elle marche pas, mais j'y travaille).

Déjà, ça dure une heure. OUI! Une heure toute entière à pédaler, pédaler, pédaler que je te jure que si ta vie en dépendait, t'irais pas plus vite!
Que tu sues comme c'est pas permis. Si tu es venu pour dragouiller, oublies tout de suite: tu crois que vêtu de la sorte (oui, tu as un caleçon en lycra, des baskets et un t-shirt large, quand même, je te le rappelle...) , avec les cheveux collés sur le front (bah oui tu as oublié ta barrette!), la tête rouge luisante qu'on dirait ma paire d'escarpins italiens vernis, tu es désirable. Tu te méprends, donc! Tu en chies, comme les autres. Pas de place pour la bagatelle (non, même pas dans les vestiaires, sale petite vicieuse).
Bon. Les vélos, je te préviens tout de suite, j'en ai encore mal au postérieur tellement que c'est pas du confortable.
Remarques, c'est la bonne technique: soit tu te déglingues les jambes à faire comme le grand malade en danseuse sur son vélo, soit tu as mal au cul pour la semaine!
Autant te dire que j'ai mal au cul pour la semaine.

Je ne te dis pas non plus que ce matin, en faisant du travail (parce que oui, une femme jeune, belle et indépendante a aussi besoin de travailler!), je me suis entaillée le pouce au cutter, que le cutter est passé par dessus la règle pour me couper le pouce tellement profond que j'ai hémorragifié toute la journée. Ah ouais, et un bout d'ongle en moins, avec.
Je te mets pas la photo, c'est un peu digne de Rotten.
Mais j'ai mal.

Après, je te dirais comment que pour être nickel avec 0 poils pour faire du tou-tou-you-tou-sport, j'ai été chez l'esthéticienne (que tu te demandes si s'en est une!) m'a fait hier un énorme bleu sur la cuisse en ratant son arrachage de bande.
Bah oui: grosse cuisse = tu tiens la peau de la dame quand tu arraches la bande.
Sinon, c'est juste sa peau que tu arraches!
Donc j'ai mal.

1 commentaire:

Barbara a dit…

Comme je dis toujours : le sport, c'est dangereux pour la santé.