Illustration bannière: Arthur de Pins.

mercredi 30 décembre 2009

C'est ma vision de l'amour qui pose problème? Ou bien?

Est-ce qu'il y a un sujet aussi inépuisable que les Ex? (à part les belles-mères, j'entends...)

Celui qui me sert d'Ex, on en a déjà entendu parlé. Un peu, beaucoup, passionnément.
Pour l'année qui s'annonce, j'ai décidé que ça sera "Pas du tout".
Oui Madame. Oui Monsieur.
(D'ailleurs s'il y a un homme dans la salle, qu'il se manifeste.)
(Comme ça.)
(Par curiosité.)


Parce que bon, à un moment, faut quand même s'avouer que même si, OK, nous on est un guerrière, nous on a besoin de personne de toute façon, nous on a trop le sourire tout le temps, nous on gère trop bien, le petit texto assassin quelques mois après, bah il fait quand même pleurer.
Oui Madame. Oui Monsieur.
Juste le jour où j'ai un smoky de folie. Lui, il a toujours eu le chic pour me pourrir une journée.
Bref.

Parce que oui, je reçois encore des textos. Des textos de 22 lignes. Véridique. Auxquels je ne réponds évidemment pas.

Je pourrais en parler des heures, être critique, méchante, incisive, méprisante, et j'en passe.
Je pourrais parler des heures de l'amour évident, de la complicité folle des débuts, de la passion, de l'envie, puis de la méchanceté, de la tromperie, de la violence, et j'en passe.

Je voudrais juste m'affranchir, m'excuser d'avoir un jour remis ma vie entre les mains de quelqu'un.
Ca n'arrivera jamais plus.
Pardon.

Ma vision de l'amour, c'est celle-ci, dessous.
Ca n'arrivera jamais plus, ça non plus.
Promis au moi que j'ai sauvé en partant.

"Si je te perds maintenant, ça voudra dire qu'on n'a pas été assez forts ou qu'on ne s'aimait pas assez.
Je ne peux pas le croire, ça.
Moi je crois en nous, je crois en notre couple. C'est notre quotidien qui nous a usé, pas notre amour.

On doit aussi arriver à se parler sans s'affronter, à ne pas devenir l'ennemi de l'autre. Je te l'ai déjà dit, on doit faire front à deux, quoi qu'il arrive, pour continuer à s'aimer. Ce n'est pas un dû, ça se mérite, ça se construit petit à petit.
Il ne faut juste pas que nos larmes nous fassent oublier pourquoi on est là, ensemble. "




Ecrit en total occultation de ce que j'avais envie d'être, 3 mois avant la rupture définitive.
Le relire maintenant, et sourire de ma naïveté.

Parce que OUI, moi je crois que l'amour véritable existe, je crois qu'on doit se donner à quelqu'un, je crois en la beauté de deux personnes qui se choisissent, qui avancent ensemble contre tout et tous, je crois qu'à deux on peut tout surpasser, tout subir. Je crois que si on est deux rien n'est grave, tant que le soir on s'endort contre celui qu'on aime.


Ho la la, je me fais peur, quelquefois.

Mais est-ce que j'y croierais encore un jour?
Je ne sais pas. Je n'ose pas. Je n'espère pas. Je ne veux pas.

15 commentaires:

Etincelle a dit…

Bien sûr que tu y croiras à nouveau!

Pour ma part, j'ai vécu une relation douloureuse pendant 5ans, en pensant que l'amour c'était se donner à fond et tout faire pour l'autre et ça ne m'a pas réussi! L'amour "passion" avec quelqu'un qui ne te respecte pas et te dit qu'il va "changer" en permanence, quelqu'un qui te fait souvent pleurer, ce n'est pas possible.

Cette vision de l'amour n'est possible qu'avec quelqu'un qui te respecte et en qui tu peux avoir confiance.
Le problème ce n'est pas ta vision de l'amour, c'est que tu n'as pas encore trouvé la "bonne" personne!

Bon courage

Aline a dit…

Mais oui tu vas y croire ! Ce sera différent. Et puis ça fait peur parcequ'on pense ne pas retrouver la même chose, perdre quequechose, passer à coté de qqch etc.

Et je pense que tu peux te donner à fond et entièrement à qq'un mais pas dans la passion. C'est trop destructeur. Il faut une relation d'équilibre et apaisante sinon c'est l'enfer !

Aizen a dit…

"Plus jamais": c'est ce qu'on se dit à chaque fois qu'on a le cœur brisé, mais j'ai une autre logique en fait. Je me dis: "Si on n'est plus ensemble ça voulait dire que ce n'était pas LA bonne personne." Dis toi que ta moitié, ce grand amour dont tu rêves t'attends quelque part, et tu le trouveras si tu le veux vraiment. ça ne dépend que de toi. Bonne chance et bonne fin d'année.

Joy West a dit…

Quelqu'un est passé dans ma vie. C'est si rare que quelqu'un m'arrive.

Le Journal de Chrys a dit…

Il n'y a que le temps qui soigne les blessures... Et puis un jour, une rencontre et l'amour rejaillit....

Belle et douce année 2010 à toi!

Ingrid a dit…

Je veux continuer à y croire mais à force d'aller de déception en déception, je finis par me dire que ce n'est pas pour moi... Mais si un jour, par bonheur, je tombe sur l'homme de ma vie qui saura me rendre heureuse, j'espère que je n'aurai pas 50 ans. Car mince, je veux de l'amour maintenant moi -__-

On se souhaite du bonheur en amour pour 2010 ? ;)

RGF* a dit…

(L'homme dans la salle se manifeste !)


C'est drôle.

Il y a des milliers d'années, l'homme invente des dieux, par peur de la mort.

Maintenant, c'est la peur de l'échec amoureux. Et comme devant toute peur, on s'invente un Destin : du coup c'est pas notre faute ou celle de l'autre, si ça a foiré.
C'était juste obligatoire. C'était annoncé.

"Accroche toi, c'était juste pas la bonne personne" est la prophétie messianique de ce culte nouveau.
"Le bon", c'est quoi ? "Le bon" c'est "l'Âme Soeur" ou le "Prince Charmant". Même chose, différentes appellations. Ces deux-là sont passés de mode, devenus trop culculs pour la femme moderne.

Et comme pour une religion, l'Amour donne lieu à un monceau de faux prophètes, chacun convaincu pour sa part d'être "le bon".

On peut au moins reconnaître la démocratie de ce culte, n'importe qui peut en être prêtre (la preuve, ce sont les commentaires qui prônent le culte de "la bonne personne").


Eh oh hop hein attendez.

Avant de m'envoyer au bûcher, réfléchissez un peu à ça.

C'est simple de se rassurer en se disant que c'était le Destin. Que l'Homme n'était pas le Prince Charmant, pas l'Âme Soeur, pas "la bonne personne".
Mais tous ces concepts simili-magiques sont une seule et même chose : Un moyen de se rassurer.

Construire et maintenir une relation ce n'est pas une chose facile.
On peut minimiser les risques en étant un/e parfait/e petit/e-ami/e mais ça ne suffit pas toujours, voilà tout.

RGF* a dit…

Chaque petit mensonge qu'on se fait à soi-même c'est un mur de plus pour le château de cartes.

Minimiser sa peur en se trouvant des excuses "magiques" ne rendra même pas les choses plus simples.
A long terme, le château va se casser la gueule. Ou pire, il restera debout, tu avanceras, mais sur des fondations branlantes.

C'est mon avis.
Mais autant ne pas se mentir dés le départ. Ça permet d'évoluer, de faire un travail sur soi pour s'améliorer, et c'est certes plus difficile que de blâmer le Destin.

RGF* a dit…

Le mensonge en l'occurrence, c'est le Prince Charmant / la Bonne Personne.

J'ai rencontré peu de gens qui pouvaient me regarder dans les yeux et me dire avec sérieux qu'ils croyaient qu'on était "destiné" à une personne, une seule, qu'on rencontrera au cours de sa vie.

Je n'ai rien contre la certitude de l'existence du Destin, et dans ce cas l'éventualité d'une Âme Soeur.
Mais si l'on utilise une croyance, il faut l'assumer :)

Manue a dit…

Me suis fixée le même objectif pour 2010...oublier l'ex, ne plus en parler et avancer :) Oui, les mecs ont le chic pour te planter une journée...mais heureusement nous les filles, on est beaucoup plus forte qu'on ne pense et on s'accroche...La passion sera de nouveau au rendez-vous, j'en suis persuadée. Faut juste du temps...et de la patience :)

Anna a dit…

Et moi bordel ? Tu m'aimes pas ? Je compte pour du beurre ? J'existe pas pour toi, c'est ça ?

Ivy-Mag by ViVi LaChipie a dit…

Love you et magnifique comme tu es (en plus d'être adorable - comme tu m'éneeeeeerves-) tu le retrouveras l'amour, le vrai et l'homme digne de le recevoir.

Bises

La Fille a dit…

@ Etincelle: tu as mis le doigt sur l'essentiel. Le respect. Ou plutôt réussir à l'exiger. J'y bosse. ;-)

@ Aline: je vais essayer le truc apaisant dont tu parles, ça à l'air pas mal au final... Allez, pour mes 30 ans!

@ Aizen: je cherche, je cherche, je cherche, malgré tout. Parce qu'il doit bien être planqué quelque part.

@ Joy West: je suis jalouse, du coup! :-)

@ Chrys: le temps n'est définitivement pas mon ami. Il refuse d'oeuvrer pour moi. Pourri va!

@ Ingrid: oh oui, le bonheur en amour pour 2010, ça serait super chouettos!

Et à toutes, surtout, une merveilleuse et surprenante NOUVELLE ANNEE.

La Fille a dit…

@ RGF*: Merci.

Comme dirait ma mamie, "nul n'est prophète en son pays"...

Quand on sort d'une situation d'échec amoureux, il n'est pas vain de chercher à se rassurer: j'appellerais ça "avancer", tout en minimisant sa peur de l'après.

Et heureusement, je te rejoins là dessus: c'est difficile, et ce n'est pas donner tout le monde, sinon l'attrait n'en serait que moins précieux...

La Fille a dit…

@ Anna: mais toi je t'aime de love!!!!
:-)

@ Vivi: oh petite bichette, comme tu es un amour toi! et je l'attends ce salopard...